facebook

11 nov 2016 2

 

Vendredi 11 novembre 2016, de nombreuses personnes sont venues commémorer l'Armistice du 11 novembre 1918 sous le soleil.

Après le dépôt de gerbes au Monument aux morts devant l'Eglise, les discous, les personnes étaient ivitées à se rendre en cortège au cimetière afin d'y déposer des gerbes et de s'y recueillir.

Monsieur Jean-Claude VASSOUT, conseiller municipal, a reçu une médaille de la municipalité en tant qu'engagé volontaire de 1960 à 1962 après avoir obtenu les

11 nov 2016 1médailles de combattant et d'ancien combattant d'Algérie.

Un apéritif offert par la Municipalité a cloturé cette matinée ensoleillée.

 

* Discours de Monsieur le Maire 

 

 

 

11 nov 2016 3     11 nov 2016 4     11 nov 2016 5    11 nov 2016 6

11 nov 2016 7    11 nov 2016 8    11 nov 2016 9     11 nov 2016 10

 

Chez nous à Robion, il y a 100 ans, après les cruelles désillusions de 1914, les offensives vaines et meurtrières de 1915 l’année de guerre d’attrition de 1916 emportera 17 des nôtres.

La guerre s’est industrialisée, l’industrie c’est militarisée,

Nos hommes eux ont continué de mourir en masse.

Bataille de Verdun, Bataille de la Somme, 12 mois. 500 hommes meurent aux combats tous les jours.

Les familles Robionnaises sont résignées, si quelque unes ont la joie de revoir brièvement leurs proches aux cours de rares et courtes permissions, le déchirement de les voir repartir n’en sera que plus douloureux.

A Robion aussi plus personne n’est dupe les permissionnaires ne remontent pas au front, par la noria des camions ils montent à la mort.

La voie sacrée alimente au fond des tranchées les unités de combats décimées.

A Robion aussi la ponction humaine continuera lorsque, le 21 Novembre Aristide Briand demandera le recensement de la classe 18 pour un appel anticipé sous les drapeaux.

Tous se battront, courageux mais aussi lucides sur le sort injuste qui leur est réservé.

Peut-être nos Robionnais firent ils partie de ceux qui crièrent bravement assassin au commandement désemparé qui les poussait au feu ultime vaine révolte verbale que l’historiographie de la nation ne voudra pas retenir.

Ce 11 Novembre 2016 nous nous souviendrons particulièrement de :

Paul BRESSY et son neveu

Félicien MONTAUBAN

Baptistin CLARETON sa sœur est veuve de Victor GUILLEN tué en 1915

Auguste CHABRAN ses parents ont déjà perdu un fils Laurent en 1915

Ferdinand AMADE

Marius SOUMILLE

Albert MEYSSARD

Aimé JEANSELME

Aimé FAVIER

                        Tous célibataires ils n’auront pas le temps de fonder une famille

Antoine ERNEWEIN   marié quelques mois avant son incorporation il n’aura pas le temps d’avoir d’enfant

                        Louis FABRE               laisse trois enfants, ses parents perdent leur second fils

François BONETY       laisse deux enfants

Jean Baptiste AVON   laisse un fils

Emile VILLARD          laisse trois enfants

Charles JOULY          laisse deux enfants

Louis MERY                 laisse deux filles

Paul RIQUET              laisse deux fils

17 tués, 15 orphelins. Ils seront pupilles de la nation, adoptés parfois.

Nous les avons pour certains connus et côtoyés à Robion,

Ils porteront les séquelles d’un conflit que ne soldera pas la signature de Compiègne.

Aujourd’hui avec leurs familles nous prenons part à ce devoir de mémoire pour que le fil du souvenir tisse la trame d’un avenir plus respectueux du prix d’une vie.

 Mairie de Robion :
Place Clément Gros, 84440 Robion
Tél. :04 90 76 60 44
Horaires d'ouverture :9h-12h30 ; 13h30-17h30